Contrôle d'accès RFID : qu'est-ce que c'est et comment ça marche ?

contrôle d'accès rfid
Facebook
Twitter
LinkedIn
tumblr
Share

Le système de contrôle d'accès RFID permet de déterminer qui entre ou sort de locaux spécifiques à un moment donné. Il comprend un système automatisé qui identifie un individu, authentifie ses coordonnées et permet l'accès après vérification.  

Le système est conçu pour permettre uniquement à des personnes spécifiques d'accéder à un bâtiment. Ces personnes doivent posséder un Carte RFID, porte-clés RFID, Bracelet RFID, ou toute autre forme de Étiquette RFID contenant leurs détails de vérification. 

Si cela semble déroutant, alors ne vous inquiétez pas ! Cet article propose un guide complet sur le fonctionnement des systèmes de contrôle d'accès RFID.

Qu'est-ce qu'un système de contrôle d'accès RFID ?

RFID est un acronyme pour Radio Frequency Identification. Il s'agit d'un système qui utilise des ondes radio pour transmettre des informations. 

Un système RFID complet doit avoir un lecteur et une étiquette. L'étiquette doit de préférence être accessible en écriture et en lecture pour que vous puissiez écrire des détails uniques sur une personne en particulier. 

De plus, l'attribut écriture/lecture vous permet d'utiliser une seule balise pour différentes personnes à différents moments. Par exemple, lorsqu'un employé démissionne, vous pouvez facilement effacer ses données et écrire de nouvelles données pour un nouvel employé. 

Pour qu'un système d'accès RFID fonctionne de manière optimale, il doit avoir tous les composants énumérés ci-dessous :

Composants d'un système de contrôle d'accès RFID

  • Le serveur. Ce composant contrôle la liste blanche (une liste de toutes les personnes autorisées à accéder à un local donné). Le système est contrôlé par la direction en saisissant/enregistrant les identifiants de tous les visiteurs attendus. 
  • Expérience. Il s'agit de détails spécifiques qu'une organisation choisit d'utiliser pour l'identification des visiteurs/employés. Il peut s'agir de n'importe quoi allant des NIP uniques, des numéros de carte d'identité et des codes uniques, entre autres. Il n'y a pas de norme pour les informations d'identification et les données à utiliser sont uniquement déterminées par la direction. 
  • Tags RFID. Ce composant est l'endroit où les informations d'identification sont stockées. Les détails écrits sur les balises doivent correspondre exactement aux détails de la liste blanche. Toute erreur de copie des données entraînera le rejet du tag par les lecteurs. L'étiquette peut être attachée à n'importe quoi, y compris des cartes, des porte-clés, des bracelets et des bracelets. 
  • Lecteur RFID. Un lecteur RFID doit être placé stratégiquement pour scanner les étiquettes RFID. Si les informations stockées dans l'étiquette correspondent à celles de la base de données du système, l'utilisateur étiqueté sera autorisé à accéder. 
  • Contrôleur. Ce composant compare les données capturées par le lecteur RFID avec les informations stockées dans la liste blanche. Il envoie un signal à la serrure de la porte pour qu'elle s'ouvre uniquement si les informations d'identification correspondent. 
  • Verrou. Le système de verrouillage de porte RFID est automatisé et entièrement dépendant du contrôleur. Le panneau de commande enverra soit des signaux d'ouverture/fermeture. À la réception de ces signaux, la porte s'ouvrira ou restera fermée, selon le type de signal reçu. 

Bien que cela puisse sembler un long processus, il est rapide comme l'éclair ! L'ensemble du processus d'identification prend quelques secondes !

Comment fonctionne le contrôle d'accès RFID 

La fonctionnalité du système de contrôle d'accès RFID peut être simplifiée en 2 étapes simples :

  • Présentation des données
  • Autorisation/Authentification des données 

Présentation des données

Il s'agit de la phase initiale du contrôle d'accès. Cela nécessite que les données soient présentées au lecteur RFID pour analyse.

Les données peuvent être présentées sous diverses formes selon les besoins et les préférences de la direction. Cependant, les données codées doivent être uniques à des employés spécifiques. La duplication des données entraînera des erreurs pouvant retarder l'admission. 

La présentation des données suit les étapes suivantes :

  • Mise à jour des données sur le système de contrôle. Le système de contrôle est l'élément décisionnel clé d'un système de contrôle d'accès RFID. C'est la mémoire de l'organisation. Il stocke toutes les données nécessaires à l'admission dans les locaux. La direction doit le mettre à jour avec les identifiants des visiteurs attendus. 
  • Rédaction d'étiquettes RFID. Une fois que la direction a déterminé la combinaison de données à utiliser dans le système de contrôle, elle doit transférer les données exactes vers une étiquette RFID. L'étiquette est ensuite attachée à un objet tel qu'une carte, un porte-clés ou un badge. 
  • Présentation de la carte RFID. Le visiteur attendu doit disposer d'une carte RFID (ou tout autre objet de son choix contenant ses tags RFID uniques). 

Vous devez noter que la plupart des systèmes de contrôle RFID sont hautement automatisés. Il est peu probable que vous ayez un assistant à la porte. Cependant, le lecteur RFID détectera immédiatement votre étiquette RFID et ouvrira la porte pour vous permettre d'accéder aux locaux sans restrictions. 

Autorisation des données 

C'est la dernière étape des systèmes de contrôle RFID. Cela implique l'analyse et l'authentification des données. Le système dispose d'un panneau de contrôle avec une mémoire contenant les détails de tous les visiteurs/employés attendus. 

Lorsqu'un individu s'approche de la porte, la séquence d'événements suivante se produit :

  • L'étiquette RFID est alimentée. Le lecteur RFID, généralement placé à la porte, libère des signaux électromagnétiques. Lorsque l'étiquette reçoit ces signaux, elle est alimentée et envoie les informations enregistrées au lecteur. 
  • Le lecteur RFID reçoit des données. Le lecteur est livré avec une antenne qui reçoit et transmet des données. Dès qu'il reçoit les données, ce lecteur les envoie au panneau de contrôle pour analyse.
  • Comparaison des données. Lorsque la centrale reçoit des données du lecteur, elle parcourt sa base de données. Si les données envoyées correspondent à d'autres données disponibles sur la liste blanche, la porte s'ouvrira automatiquement. 

Si l'une de ces actions est interrompue, le système ne fonctionnera pas. Si vous rencontrez des difficultés d'accès malgré une carte RFID valide, vous devrez vous renseigner auprès de la direction. Les deux scénarios possibles seraient des données erronées copiées sur la carte ou un dysfonctionnement du système. 

Avantages et inconvénients du système de contrôle d'accès RFID

Les systèmes de contrôle d'accès RFID présentent de nombreux avantages en matière de sécurité pour une organisation. Ils garantissent que seules les personnes autorisées peuvent accéder aux locaux donnés. 

Il aide également une organisation à attribuer des rôles spécifiques à des employés spécifiques. En tant que tel, il est plus facile de prévenir les violations de données car les employés seront responsables de chaque action qu'ils entreprendront en service. 

De plus, les cartes RFID sont durables. Il peut résister à des environnements difficiles, ce qui les rend plus rentables que d'autres alternatives telles que les codes-barres. 

Cependant, les systèmes d'accès RFID présentent également plusieurs inconvénients. Par exemple, il y a des chances que le système soit piraté, ce qui peut entraîner la fuite de données privées. Ils peuvent également être clonés au cas où des pirates obtiendraient des détails sur la carte. Heureusement, le Les étiquettes RFID peut facilement être désactivé, évitant ainsi la peur de l'utilisation par les cybercriminels. 

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Obtenez un devis

Envoyez le message avec succès, nous vous répondrons dans les 24 heures.